Engrais  ›   Informations techniques  ›   Éléments nutritifs  ›  

Cuivre

Le cuivre dans le sol

Le cuivre dans la plante

Excédent en cuivre

 

Le cuivre dans le sol

La teneur en cuivre dans les sols non pollués se situe entre 2 et 40 mg Cu kg-1. Dans le sol le cuivre est principalement lié à la matière organique ainsi qu´aux oxydes de Mn et de Fe. Mais le cuivre peut être aussi emprisonné dans les feuillets des argiles. On peut trouver aussi du cuivre sous forme lié d´hydroxyde, de carbonate ou de phosphate.

 

La concentration de cuivre dans la solution du sol est indépendante du pH et du complexant disponible. En général, la part du cuivre échangeable augmente avec la diminution du pH du sol.

 

La carence en cuivre est observée sur les sols marécageux fraîchement cultivés, suite à sa fixation, mais aussi sur les podzols riches en humus.

 

Le cuivre dans la plante

La plante absorbe les ions libres Cu2+ ou les complexes de cuivre solubles existant dans la phase aqueuse du sol. Etant un composant de différents enzymes, le cuivre influence surtout positivement le métabolisme végétal.

 

Fonction du cuivre dans la plante

  • Contrôle le transport d'électrons photosynthétiques
  • Participe, comme le manganèse, à la neutralisation de radicaux d'oxygène
  • Important pour les processus partiels de lignification
  • Important pour le rhizobium des légumineuses.

 

Symptômes de carence en cuivre

  • Chez les céréales les feuilles les plus jeunes blanchissent à cause des chloroplastes endommagés.
  • Les feuilles s´enroulent en spirale, flétrissent et meurent.
  • La croissance des entrenœuds est inhibée.
  • Les épis et les panicules sont mal formés et ne se remplissent pas.
  • Sur les arbres fruitiers, les parties apicales s’atrophient, mais la floraison et la fructification sont aussi gênées.
  • La carence en cuivre est favorisée par l´augmentation de la fertilisation en azote, suite à la fixation immédiate du cuivre sur les acides aminés qui sont produits en plus grandes quantités.
  • On parle souvent de maladie des marécages ou maladie de défrichage lorsque le cuivre se lie en excès à la matière organique sur des sols fraichement cultivés et, d´autre part, lorsque sur des sols marécageux nouvellement exploités et fraîchement chaulés, le pH augmente et qu’on assiste à une fixation du cuivre.
 

Excédent en cuivre

  • Apparaît en général qu’à  pH du sol < 5
  • Jaunissement des jeunes feuilles
  • Peut induire une carence en fer, en zinc et en molybdène chez les plantes.
  • Dommages sur les membranes cellulaires des racines.
  • La croissance des racines est perturbée : entre autres, à cause d´une activité enzymatique modifiée.
  • Les plantes présentent une tolérance différente au cuivre. Cela consiste d'une part en une capacité d´absorber moins de cuivre à partir de la solution du sol et d'autre part d´éliminer l'excès de cuivre ou bien de le transformer sous une forme non toxique à la plante.

Sélectionnez un site Web