Engrais  ›   Informations techniques  ›   Cultures  ›  

La betterave sucrière

Des besoins très élevés en éléments nutritifs

Le potassium est indispensable pour des rendements élevés des betteraves sucrières

Le potassium améliore la qualité des betteraves sucrières

Rendement élevé en sucre grâce à un apport équilibré en éléments fertilisants

Recommandations de fertilisation des betteraves sucrières

Vidéo sur l’alimentation des betteraves sucrières en éléments nutritifs

 

Des besoins très élevés en éléments nutritifs

Tout d’abord, la betterave sucrière est cultivé pour la production du sucre. À côté, il y a d’autres débouchés dans les secteurs tels que la bioénergie (avec l’éthanol, le biogaz) mais aussi le bioplastique qui pourront offrir de nouveaux potentiels d’utilisation de la betterave à l’avenir. La production durable de la betterave sucrière comme matière première de grande qualité requiert une technique culturale sophistiquée et une utilisation des ressources optimale.
 
Au sein de la rotation culturale, la betterave est une culture ayant les besoins les plus élevés en éléments nutritifs. À cet égard, non seulement les éléments majeurs comme l’azote (N), le phosphore (P), le potassium (K) jouent un rôle central, mais aussi les éléments secondaires comme le magnésium (Mg), le soufre (S) et les oligo-éléments tels que le bore (B) et le manganèse (Mn).

Les effets de la culture de la betterave sont multiples. Elle assouplit les rotations intensives de céréales, favorise la fertilité du sol et contribue à une meilleure exploitation du sol.

Haut de page

 

Le potassium est indispensable pour des rendements élevés des betteraves sucrières

  • Avec un niveau d’absorption en potassium de 450 - 600 kg K2O ha-1, le potassium est l’élément nutritif le plus important pour la betterave.
  • Les proportions les plus élevées de potassium se trouvent dans la masse verte des feuilles physiologiquement active tandis que la teneur en potassium dans la racine est beaucoup plus faible.
  • Le potassium est connu pour ses effets positifs sur les rendements et la teneur en sucre.
  • Le potassium favorise la performance de la photosynthèse ce qui mène à une production plus importante pendant le métabolisme des hydrates de carbone (formation du saccharose). En plus, le transfert des assimilas et leur stockage dans les organes de réserve de la plante sont favorisés.
  • Le potassium renforce la résistance de la plante aux maladies, maintenant ainsi ses performances.
  • Des teneurs insuffisantes en potassium dans le sol risquent de limiter l’absorption par la plante se répercutant négativement sur le rendement et la teneur en sucre.

De nombreux résultats obtenus au cours d’essais en plein champs démontrent l'effet considérable d’une fertilisation potassique sur le rendement – également en cas d’un sol riche en potassium.

Haut de page

 

Le potassium améliore la qualité des betteraves sucrières

  • La teneur en sucre est le facteur de qualité le plus important. Le potassium a une influence positive sur la teneur en sucre en raison de ses actions physiologiques spécifiques pendant la formation, le transfert et le stockage du sucre.
  • Au cours d’essais, on a pu mesurer une augmentation de la teneur en sucre de 0,5-1,0 % grâce à une fertilisation potassique optimale.
  • Le potassium et le sodium (Na) influencent l’alcalinité du jus brut du sucre. Une alcalinité minimale du jus brut est nécessaire pour l'extraction du sucre.
  • Dans certaines régions, une prime de qualité est additionnellement fixée à travers la perte de mélasse standard. En vue de la fertilisation, cette perte de mélasse standard est principalement déterminée par la teneur en α-aminoazote.
  • Après l’introduction de la formule de calcul de la qualité pour le calcul du rendement de sucre, la fertilisation potassique n’a presque plus d’influence sur la perte de mélasse standard du fait que les teneurs en potassium légèrement à la hausse dans les betteraves sont compensées par des teneurs en α-aminoazote à la baisse.
  • Une alimentation optimale en potassium améliore l’efficacité de l’azote absorbé par la betterave.

 

Haut de page

 

Rendement élevé en sucre grâce à un apport équilibré en éléments fertilisants

Afin d’assurer un rendement élevé en sucre, la betterave a besoin non seulement de potassium et d’azote, mais également de magnésium, sodium, soufre, bore et manganèse.

  • Le magnésium intervient à plusieurs niveaux : il maintient longtemps la performance d’assimilation des feuilles de la betterave, il contrôle le cycle d'acide citrique pendant la respiration cellulaire et assure le métabolisme de substances importantes (protéines, matières grasses, hydrates de carbone).
  • Une alimentation ajustée en sodium améliore l’exploitation d’eau et peut aider à surmonter partiellement une carence en potassium pendant les périodes sèches. Des résultats d’essais montrent des progressions du rendement de 300 - 600 kg sucre ha-1 par des apports de sodium de 20 - 40 kg ha-1.
  • Une bonne alimentation en soufre favorise la qualité du sucre en réduisant la teneur en a-amine. Une carence en soufre augmente la perte de mélasse standard.
  • Le bore est important pour la formation du tissu cellulaire et pour la production de composants (par exemple sucre). Une carence en bore provoque le pourrissement du cœur et le dessèchement de la racine induisant des pertes considérables de rendement.
  • Le manganèse a des fonctions métaboliques similaires à celles du magnésium, par exemple, en améliorant l’assimilation des feuilles.

 

Haut de page

 

Recommandations de fertilisation des betteraves sucrières

Un des objectifs de la fertilisation est de préserver la fertilité du sol afin de permettre aux cultures d’exprimer leur potentiel de rendement à long terme. En cherchera ainsi à maintenir une teneur en éléments nutritifs optimale dans le sol, en prenant en compte les éléments exportés par les récoltes, ainsi que les pertes locales telles que le lessivage, qui devront être compensés.

 

La mobilisation totale d’une culture est la somme des quantités d’éléments présents à travers les produits principaux des récoltes (grains, tubercules, racines) et des éléments présents dans les résidus des récoltes (par exemple pailles, fanes, feuilles). Si les résidus de récolte sont restitues au sol il suffira alors de compenser seulement les éléments exportés à travers le produit principal récolté.

 

Recommandations d’apport au sol

La fertilisation de la culture de la betterave est orientée sur le rendement, la teneur en sucre et la qualité. En préalable à tout raisonnement de la fertilisation, il est conseillé de se baser sur une analyse de sol récente (mini. 5 ans).

 

Mobilisation totale (y compris les résidus de la récolte) Exportation par le produit principal récolté Recommandation de fertilisation pour la mobilisation des éléments nutritifs (classe de teneur du sol optimale en substance nutritive par hectare)
    Mobilisation totale Exportation par le produit principal récolté
(kg ha-1)
K2O / MgO / SO3
(kg ha-1)
K2O / MgO / SO3
Potassium Magnésium Potassium Magnésium
La betterave sucrière
(65 t rendement)
460 / 100 / 50 160 / 50 / 25 1150 kg Korn-Kali® 400 kg ESTA® Kieserit 400 kg Korn-Kali® 200 kg ESTA® Kieserit
    Korn-Kali ESTA Kieserit Korn-Kali ESTA Kieserit

 

 

Recommandations de fertilisation foliaire

  • Afin de couvrir les besoins de pointe et de lutter contre les carences latentes en magnésium et soufre, il est recommandé d’appliquer 15 - 25 kg d’EPSO Top® ha-1 en solution de 5 % en apports fractionnés. En cas de forte carence ou de symptômes de carence visibles, il est possible d’augmenter la quantité d’application jusqu’à 50 kg ha-1, répartis sur deux à quatre applications partielles. 

    EPSO Top®

  • Une solution de 5 % avec EPSO Microtop® peut être appliquée entre la fermeture des rangs et fin juillet / début août (avec le fongicide) afin d’assurer également le besoin en bore et en manganèse de la betterave. 

    EPSO Microtop®

Haut de page

 

Vidéo sur l’alimentation des betteraves sucrières en éléments nutritifs

Alimentation des betteraves sucrières en éléments nutritifs – Un meilleur rendement et une qualité optimale pour une culture durable des betteraves sucrières

La production durable de la betterave de haute qualité exige tant pour le sucre soumis à quota et le sucre industriel que pour le bioéthanol ou le biogaz une alimentation équilibrée en éléments nutritifs de la plante répondant à ses besoins. Dans la culture des betteraves sucrières, l’élément nutritif potassium (K) est connu pour ses effets positifs sur les rendements et la teneur en sucre. Cependant, les éléments nutritifs principaux notamment l'azote (N), le phosphore (P), le magnésium (Mg), le calcaire, le sodium (Na) et le soufre (S) ainsi que les oligoéléments bore et manganèse jouent, eux aussi, un rôle essentiel pour l’optimisation du rendement et de la qualité dans la culture des betteraves sucrières.

Écoutez et regardez ce que notre conseiller technique recommande pour la formation d’excellentes plantes et rendements des betteraves sucrières.

Sélectionnez un site Web