Engrais  ›   Informations techniques  ›   Cultures  ›  

Le maïs

Le maïs – la plante haute performance

Le potassium – base de rendements sûrs du maïs

Le magnésium – le garant d'épis bien remplis du maïs

Exploiter de manière ciblée toutes les réserves de rendement avec le bore et le manganèse

Recommandations de fertilisation du maïs

Vidéo Fertilisation du maïs en éléments nutritifs

 

Le maïs – la plante haute performance

La plante de maïs est utilisée de manière polyvalente. À côté de l'utilisation traditionnelle en alimentation que ce soit en maïs grain ou en maïs fourrage son importance en tant que matière première renouvelable ne cesse de s'accroître. Ainsi, le maïs est employé dans les installations biogaz et comme source d’éthanol ou comme matériau pour emballage ou protection antichoc.

 

Qu’est-ce qui fait du maïs une plante à haute performance?

  • La culture du maïs présente plus de progrès que n’importe quelle autre culture.
  • Le maïs transforme de la manière la plus efficace l'énergie lumineuse en rendement.
  • La biomasse du maïs présente les croissances les plus élevées par jour.
  • Le maïs produit en très peu de temps les rendements les plus élevés de masse verte.
  • Le maïs est capable de transposer des quantités élevées d’éléments nutritifs en rendement et qualité intrinsèque.

 

C’est la raison pour laquelle une fertilisation optimale est essentielle afin de pouvoir exploiter entièrement le potentiel de performance.

 

Appauvrissement du maïs en éléments nutritifs selon le niveau de rendement

 

Rendement
Azote
Phosphore
Potassium
Magnésium
(t ha-1 MS*)
(kg ha-1)
(kg ha-1)
(kg ha-1)
(kg ha-1)
15
190
80
225
45
20
305
125
360
75
25
420
170
495
105

 

*avec 30% de matière sèche dans la masse fraîche

Haut de page

 

Le potassium – base de rendements sûrs du maïs

  • Un peuplement de maïs absorbe en quelques semaines – jusqu’à l’étalement de la dernière feuille fin juillet – en moyenne 240 kg de K2O par hectare.
  • Le potassium (K) provenant d’une fumure organique ne suffit souvent pas à de remplir les attentes de rendement.
  • La fertilisation potassique améliore nettement les peuplements, même dans des conditions de croissance défavorables.
  • Une haute disponibilité du potassium pendant la période de forte croissance garantit un maïs stable. Cela évite le pourrissement de la tige et donc les difficultés pendant la récolte ainsi que des pertes de rendement dues au stockage.
  • Une action optimale du potassium n’est assurée qu’en liaison avec la présence de magnésium (Mg).

Haut de page

 

Le magnésium – le garant d'épis bien remplis du maïs

Le besoin en magnésium de la plante de maïs se situe entre 50 - 70 kg de MgO ha-1. Environ 2 / 3 de cette quantité sont absorbés en 4 à 6 semaines, entre la fermeture des rangs et la floraison. À cette période, les paramètres suivants devront être respectés:

  • Le rapport potassium / magnésium dans le sol ne doit pas être supérieur à 2 / 1 afin d’assurer une alimentation optimale en magnésium.
  • Le fumier seul, avec un rapport K / Mg de 4,5 / 1, ne saura pas assurer l'alimentation en magnésium.
  • Une bonne alimentation en magnésium garantit une teneur élevée des feuilles en chlorophylle, ce qui assure la capacité de croissance des plants de maïs.
  • Une assimilation des éléments nutritifs et un transport optimal des assimilas sont la base d’une formation complète des grains.

 

L’influence sur le rendement de maïs d’un apport d’ESTA® Kieserit gran. en localisé et enfoui sur le rang (K+S KALI GmbH – essais sur le terrain réalisés pendant 4 ans sur 14 sites)

 

Fertilisation habituelle de l’exploitation
plus 200 - 400 kg
ESTA® Kieserit gran. ha-1
100 %*
108%

 

*Niveau de rendement env. 9 t MS ha-1 pour le maïs grain et env. 16 t MS ha-1 pour le maïs d’ensilage

Haut de page

 

Exploiter de manière ciblée toutes les réserves de rendement avec le bore et le manganèse

Le bore

  • Le maïs fait partie des plantes cultivées à fort besoin en bore (150 - 200 g de bore ha-1).
  • L’alimentation des plantes à travers le lisier (2 g de bore ha-1) ne suffit pas du tout.
  • Le bore est responsable du transport des sucres et de synthèse d’amidon.
  • Le bore favorise la création et la formation des épis et des grains.
  • Pour une formation optimale des rangs de grains et des épis, la plante doit disposer de suffisamment de bore à partir de la phase de 4 à 10 feuilles.
  • Une bonne alimentation en bore influence le rendement de maïs, notamment la proportion des grains / épis, améliore de cette manière la qualité du fourrage par une teneur plus élevée en énergie.

 

Le manganèse

  • Le manganèse occupe, comme le magnésium, une fonction centrale pendant la synthèse de chlorophylle et la photosynthèse. De cette manière, une assimilation optimale de la plante de maïs peut être assurée ce qui influe positivement sur le rendement.
  • En soutenant la croissance des racines latérales, l'absorption d’éléments nutritifs du sol est améliorée.
  • Seules les plantes bien alimentées peuvent garantir un potentiel de performance élevé.
  • Afin d’éviter des concurrences entre les substances nutritives, une fertilisation foliaire avec du manganèse devrait toujours être combinée avec du magnésium.

 

Haut de page

 

Recommandations de fertilisation du maïs

Un des objectifs de la fertilisation est de préserver la fertilité du sol afin de permettre aux cultures d’exprimer leur potentiel de rendement à long terme. En cherchera ainsi à maintenir une teneur en éléments nutritifs optimale dans le sol, en prenant en compte les éléments exportés par les récoltes, ainsi que les pertes locales telles que le lessivage, qui devront être compensés.

 

La mobilisation totale d’une culture est la somme des quantités d’éléments présents à travers les produits principaux des récoltes (grains, tubercules, racines) et des éléments présents dans les résidus des récoltes (par exemple pailles, fanes, feuilles). Si les résidus de récolte sont restitues au sol il suffira alors de compenser seulement les éléments exportés à travers le produit principal récolté.

 

Recommandations d’apport au sol

En préalable à tout raisonnement de la fertilisation, il est conseillé de se baser sur une analyse de sol récente (mini. 5 ans).

 

Le tableau ci-dessous indique des recommandations de fertilisation basées sur les exportations de récolte en cas de sol correctement pourvu en éléments nutritifs. Le complément relatif aux pertes locales par lessivage, fixation ou érosion n’est pas pris par compte.

 

Mobilisation totale (y compris les résidus de la récolte) Exportation par le produit principal récolté Recommandation de fertilisation pour la mobilisation des éléments nutritifs (classe de teneur du sol optimale en substance nutritive par hectare)
    Mobilisation totale Exportation par le produit principal récolté
(kg ha-1)
K2O / MgO / SO3
(kg ha-1)
K2O / MgO / SO3
Potassium Magnésium Potassium Magnésium
Le maïs grain et le maïs d’ensilage
(9 t rendement)
230 / 61 / 40 50 / 31 / 25 575 kg Korn-Kali® 245 kg ESTA® Kieserit 125 kg Korn-Kali® 125 kg ESTA® Kieserit
    Korn-Kali ESTA Kieserit Korn-Kali ESTA Kieserit
Le maïs énergie
(22 t rendement)
370 / 50 / 62   925 kg Korn-Kali® 200 kg ESTA® Kieserit    
    Korn-Kali ESTA Kieserit    

 

 

Recommandations d’apport foliaire

  • EPSO Top® pour couvrir les besoins en magnésium et soufre, ainsi que EPSO Microtop®, ou EPSO Combitop® pour la fertilisation de magnésium, soufre et des oligo-éléments sélectionnés. Nous recommandons une dose totale d’environ 25 à 40 kg ha-1 en solution à 5 % (5 kg par 100 l d’eau) aux stades de 4 - 10 feuilles, éventuellement répartis en plusieurs passages

     

    EPSO Top®

    EPSO Microtop®

    EPSO Combitop®

Haut de page

 

Vidéo Fertilisation du maïs en éléments nutritifs

Fertilisation du maïs en éléments nutritifs – meilleure croissance – plus de rendement

Le maïs est une plante à haute performance dont l'utilisation est très variée et qui exige une fertilisation adéquate en potassium et en magnésium. Les besoins nutritifs garantissant une alimentation optimale en vue d’obtenir des plantes saines et productives sont très variés, et les besoins en phosphore, bore et manganèse ne doivent pas être également sous-estimés.

Écoutez et regardez ce que notre conseiller technique recommande pour la production de maïs à haut rendement.

Sélectionnez un site Web