Engrais  ›   Informations techniques  ›   Cultures  ›  

Les prairies

Une fertilisation équilibrée pour une herbe de qualité

Le sodium pour une performance élevée de la ration de base et la fertilité

Le magnésium

Teneurs élevées en protéines grâce au soufre

Compléter les apports organiques par une fertilisation minérale

Recommandations de fertilisation

Vidéo sur la fertilisation des prairies en éléments nutritifs

 

Une fertilisation équilibrée pour une herbe de qualité

Une ration saine à base d’herbe exige une quantité particulièrement élevée de l’ensemble des éléments nutritifs. C’est justement la raison pour laquelle une fertilisation équilibrée s'impose. Celle-ci doit également tenir compte des exigences alimentaires du troupeau. Malheureusement, on sous-estime souvent les appauvrissements importants des surfaces enherbées en éléments nutritifs.

 

Il n’est possible d’obtenir des rendements élevés et une bonne qualité de la ration de base que par une fertilisation optimale. Cette fertilisation influence…

 

  • le rendement
  • le nombre d’utilisations (coupes, pâturages)
  • les teneurs en matières minérales
  • la composition botanique
  • la teneur en protéines et énergie

 

…et de cette façon la performance et la fertilité du troupeau.

 

 

L’appauvrissement en éléments nutritifs doit être compensé par la fertilisation. 

 
rendement
N
P2O5
K2O
MgO
SO3
  t ha-1 TM kg ha-1 kg ha-1 kg ha-1 kg ha-1 kg ha-1
3 utilisations
7,5
165
70
220
35
20
4 utilisations
9,0
245
90
270
45
25
5 utilisations
11,0
305
110
330
55
30
trèfle
15,0
380
130
630
60
35

Haut de page

 

Le sodium pour une performance élevée de la ration de base et la fertilité

  • L’approvisionnement suffisant de l’herbe en sodium doit être assuré.
  • La capacité d’absorption en chlorure de sodium provenant de l’alimentation complémentaire en sel pour le bétail, blocs à lécher et aliments minéraux est physiologiquement limitée (risque de diarrhée).
  • Avec une fertilisation sans sodium, on n’atteint que très rarement un rapport K/Na de 20/1 au maximum, tel qu’il est requis par l’alimentation animale.
  • Un rapport élevé de K/a dans le fourrage engendre des perturbations de fertilité du bétail.
  • Le produit Magnesia-Kainit concentre le sodium dans le fourrage et améliore de cette façon le rapport K/Na, qui devient inférieur à 20/1.
  • Le sodium et les chlorures améliorent l’appétence de l’herbe et favorise une plus grande ingestion des fourrages.

 

Améliorer la différence entre cations et anions dans le fourrage avec Magnesia-Kainit

  • La détermination de la différence entre cations et anions dans le fourrage permet d’identifier le risque de fièvre vitulaire et d’immobilisation pour les vaches laitières au moment du vêlage.
  • Pendant la période sèche, cette valeur devra être aussi basse que possible.
  • Elle est calculée en déduisant la teneur en soufre et chlorure de la teneur en potassium et sodium du fourrage.
  • Une fertilisation à base de Magnesia-Kainit permet l'enrichissement de soufre et chlorure dans le fourrage, ce qui provoque une baisse durable de la différence entre cations et anions dans l’herbe.

Haut de page

 

Le magnésium

  • La ration de base doit présenter des teneurs suffisantes en magnésium.
  • Une carence en magnésium dans le fourrage provoque une baisse de la teneur en magnésium du sang des animaux.
  • La conséquence en est le risque d’apparition de tétanie d’herbage chez les ruminants.
  • Ce risque existe surtout au printemps avec une herbe jeune, pauvre en cellulose brute et riche en protéines.

Haut de page

 

Teneurs élevées en protéines grâce au soufre

La qualité de l’herbe est déterminée par la teneur en protéines et la proportion de cellulose brute (digestibilité). La date de récolte dépend avant tout de ces paramètres, mais également de l'utilisation des surfaces (pâturage, ensilage ou foin).

 

  • La teneur en protéines brutes de l’herbe est surtout influencée par l’alimentation en soufrée en plus de l’alimentation azotée.
  • Une alimentation suffisante en soufre assimilable par les plantes est donc nécessaire.
  • La faible teneur en soufre du lisier n’est assimilable qu’à 5-10% par la plante.
  • Dans le cas des premières pousses, la fertilisation organique s’avère insuffisante pour assurer une alimentation satisfaisante en soufre.
  • De nombreuses analyses d’herbe réalisées par l’Institut agricole allemand d'examen et de recherche (LUFA) ont démontré que dans trois quarts des échantillons d’ensilage d’herbe l’alimentation en soufre était insuffisante.
  • Un rapport N/S optimal (12/1) doit être respecté.

 

Une fertilisation unique avec Magnesia-Kainit, Korn-Kali ou ESTA Kiesérite gran. couvre les besoins en soufre et en magnésium pendant toute la période de végétation.

Haut de page

 

Compléter les apports organiques par une fertilisation minérale

  • Les teneurs en éléments nutritifs du lisier de bovins peuvent être très variables, il est recommandé d’analyser le lisier de son exploitation.
  • Le bilan en potassium sur les pâturages est fréquemment négatif, du fait que l’on surestime souvent l’apport d’éléments fertilisants au travers des déjections animales. Même dans une exploitation intensive avec 2,5 UGB ha-1 il y a le risque de ne pas pouvoir couvrir le déficit en potassium par le seul apport de lisier.
  • Des déficits similaires existent pour le magnésium, le soufre et le sodium dont la teneur dans le lisier est relativement faible.

 

 

Lisier de bovins à 7,5% MS m3 an-1
Apport des déjections animales
prélèvements pour 10 t MS
besoin en fertilisants minéraux en sol moyen
Complément minéral :
  K2O (kg ha-1) K2O (kg ha-1) K2O (kg ha-1)  
22
(1 UGB)
106
300
194
500 kg ha-1 Korn-Kali
33
(1,5 UGB)
158
300
142
350 kg ha-1 Korn-Kali
44
(2 UGB)
211
300
89
800 kg ha-1 Magnesia-Kainit
55
(2,5 UGB)
264
300
36
350 kg ha-1 Magnesia-Kainit


Besoins en potassium en pâturages intensifs en kg ha-1
Base de données : DVO (prélèvements), LWG Aulendorf (teneurs en lisier)

 

Haut de page

 

Recommandations de fertilisation

Recommandations d’apport au sol

  • 350-800 kg ha-1 de Magnesia-Kainit pour prairies fauchées et pâturées en tant que complément de la fertilisation organique. Application à la reprise de végétation, plutôt au début du printemps – également sur sol gelé.
    Magnesia-Kainit®
  • 350-500 kg ha-1 de Korn-Kali pour les surfaces sans fertilisation organique ou en cas de teneurs faibles en K dans le sol.
    Korn-Kali®
  • 200-400 kg ha-1 d'ESTA Kiesérite gran. en cas d’apport élevé en potassium afin de couvrir les besoins en magnésium et en soufre.
    ESTA® Kieserite gran.

Haut de page

 

Vidéo sur la fertilisation des prairies en éléments nutritifs

Fertilisation des prairies en éléments nutritifs: produire une plante prairiale source de rendement et de performance laitiers élevés et de bons cheptels

Un rendement laitier élevé du fourrage de base est la clé de réussite de l’élevage laitier. Les exploitations à performance et à rendement laitiers élevés du fourrage de base produisent un bon cheptel à long terme. Cependant il n’est possible d’obtenir des rendements élevés et une bonne qualité de la ration de base que par une fertilisation optimale. Les éléments nutritifs comme le potassium et le sodium y jouent un rôle important, mais également le magnésium et le soufre qui sont indispensables pour obtenir des teneurs élevés en protéines dans la ration de base.

Écoutez et regardez ce que notre conseiller technique recommande pour une productivité optimale des prairies ainsi que des rendements maximums.

Sélectionnez un site Web