Engrais  ›   Informations techniques  ›   Cultures  ›  

Les céréales

Fertiliser correctement – récolter des céréales de qualité

Le potassium – indispensable pour le rendement des céréales

Le potassium – le garant d’une qualité élevée des céréales

Sécuriser rendement et qualité des céréales grâce au magnésium et au soufre

Recommandations de fertilisation des céréales

 

Fertiliser correctement – récolter des céréales de qualité

À côté de leur utilisation en tant qu’aliment et aliment du bétail, les céréales ne cessent de gagner de l’importance comme matière première renouvelable pour la production d’énergie et de carburants.

 

La qualité requise des céréales dépend de leur utilisation. La fertilisation a une répercussion positive sur une grande partie des critères de qualité. C’est la raison pour laquelle il est important, pour optimiser la fertilisation azotée, d’adapter également les fertilisations en potassium, magnésium et soufre ainsi que celle des oligo-éléments.

 

La qualité des céréales est définie en fonction du domaine d’utilisation. Selon l’utilisation des céréales, les critères suivants sont décisifs:

 

 
Céréales panifiables
Céréales fourragères
Semences de céréales
Céréales brassicoles
Rendement
+++
+++
++
++
Taux de protéines
+++
+
 
+++
Indice de chute (Hagberg)
+++
 
 
 
Indice de sédimentation
+++
 
 
 
Poids de Mille Grains (PMG)
+
+
++
++
Calibre des grains
+
 
++
++
Poids spécifique
 
 
+
++
Faculté germinative
 
 
+++
+++
Propriétés de maltage et brassage
+
 
 
+++
  + =
d’importance
+ + =
important
+ + + =
très important
 

Haut de page

 

Le potassium – indispensable pour le rendement des céréales

Le rendement en grains des céréales résulte de la densité de semis (nombre des talles en épis par mètre carré) et le rendement par épi individuel (nombre de grains par épi et poids de mille grains). Ces paramètres peuvent être influencés par une fertilisation ciblée.

 

  • L’alimentation en potassium (K) a une influence décisive sur l’équilibre hydrique de la plante. Grâce à une alimentation optimale en potassium, la plante peut exploiter l’eau et produire du rendement de la manière la plus économique.
  • La formation améliorée d’assimilas dans les feuilles et leur transport plus rapide vers les grains ajouté à un bilan hydrique équilibré, favorisera le développement optimal du poids de mille grains.
  • Le potassium augmente la résistance cellulaire des plantes. Ainsi les plantes sont moins sensibles aux infections fongiques et au stockage, ce qui influence positivement le rendement. 

 

Influence de la fertilisation potassique sur le poids de mille grains (g)

 

Niveau de fertilisation potassique
Blé d’hiver(77essais)
Orge d’hiver(72essais)
bas
43.3
44.1
optimal
45.8
46.9
+ 5.8 %
+ 6.3 %

Haut de page

 

Le potassium – le garant d’une qualité élevée des céréales

  • Le potassium favorise la proportion de grains plus grands > 2,5 mm (calibrage des grains).
  • Pour le producteur d'orge brassicole et le multiplicateur de céréales, une formation meilleure des grains implique des avantages certains au niveau de la qualité et de ce fait implique une rentabilité améliorée.
  • Une alimentation optimisée en potassium engendre une meilleure valorisation de l’azote dans la plante, ce qui mène à une augmentation de la teneur en protéines, de l’indice de sédimentation et de la quantité de gluten.
  • Des teneurs en protéines élevées sont un critère de qualité important tant pour les céréales panifiables que pour les céréales fourragères.

 

Influence de la fertilisation potassique sur la teneur en protéines (%) et l’indice de sédimentation 

 

Niveau de fertilisation potassique
Blé d’hiver (37 essais)
Orge d’hiver (32 essais)
 
Taux de protéines
Indice de sédimentation
Taux de protéines
bas
14,8
61
12,9
optimal
15,6
68
13,4
+ 5,4 %
+ 11,5 %
+ 3,9 %

Haut de page

 

Sécuriser rendement et qualité des céréales grâce au magnésium et au soufre

Le magnésium

  • Le magnésium joue un rôle important dans la phase de croissance végétative et la phase de remplissage des grains.
  • Lors d’un développement rapide des jeunes céréales, le magnésium assure la formation du pigment vert des feuilles. En plus, les épis et les grains sont formés de manière précoce.
  • Pendant la phase de remplissage des grains, le magnésium intervient surtout au niveau de la photosynthèse de la dernière feuille et des enveloppes. De cette manière, le remplissage du grain et donc le poids de mille grains sont améliorés.

Le soufre

  • Une fertilisation soufre mène à une valorisation plus efficace de l’azote. Ceci a une influence d’une part sur le rendement et, d’autre part, sur une teneur plus élevée en protéines.
  • La fertilisation soufrée des céréales garantit une composition des protéines de haute qualité et, de cette façon, une meilleure qualité boulangère.

 

La combinaison des éléments nutritifs potassium, magnésium et soufre dans l’engrais Korn-Kali® permet, par rapport au 60er Kali® (Chlorure de potassium), qui lui ne contient pas de magnésium et de soufre, des rendements beaucoup plus élevés ainsi qu’une meilleure valorisation de la fertilisation azotée.

Haut de page

 

Recommandations de fertilisation des céréales

Un des objectifs de la fertilisation est de préserver la fertilité du sol afin de permettre aux cultures d’exprimer leur potentiel de rendement à long terme. En cherchera ainsi à maintenir une teneur en éléments nutritifs optimale dans le sol, en prenant en compte les éléments exportés par les récoltes, ainsi que les pertes locales telles que le lessivage, qui devront être compensés.
 
La mobilisation totale d’une culture est la somme des quantités d’éléments présents à travers les produits principaux des récoltes (grains, tubercules, racines) et des éléments présents dans les résidus des récoltes (par exemple pailles, fanes, feuilles). Si les résidus de récolte sont restitues au sol il suffira alors de compenser seulement les éléments exportés à travers le produit principal récolté.
 

Recommandations d’apport au sol

La fertilisation des céréales sera fonction des objectifs de rendement et de qualité en prenant en considération les différentes propriétés du sol. Dans tous les cas, une analyse de sol récente servira de base au raisonnement d’une fertilisation raisonnée.

 

Le tableau ci-dessous indique des recommandations de fertilisation basées sur les exportations de récolte en cas de sol correctement pourvu en éléments nutritifs. Le complément relatif aux pertes locales par lessivage, fixation ou érosion n’est pas pris par compte.

 

Mobilisation totale (y compris les résidus de la récolte) Exportation par le produit principal récolté Recommandation de fertilisation pour la mobilisation des éléments nutritifs (classe de teneur du sol optimale en substance nutritive par hectare)
    Mobilisation totale Exportation par le produit principal récolté
(kg ha-1)
K2O / MgO / SO3
(kg ha-1)
K2O / MgO / SO3
Potassium Magnésium Potassium Magnésium
Les céréales
(8 t rendement)
140 / 30 / 50 50 / 20 / 40 350 kg Korn-Kali® 120 kg ESTA® Kieserit 125 kg Korn-Kali® 100 kg ESTA® Kieserit
    Korn-Kali ESTA Kieserit Korn-Kali ESTA Kieserit

 

 

Recommandations d’apport foliaire

  • Afin de couvrir les besoins de pointe et de lutter contre une carence latente en magnésium et en soufre, il est recommandé d’utiliser 15-25 kg d’EPSO Top® (Bittersalz) ha-1 en solution de 5 %. En cas de forte carence ou de symptômes de carence visibles, il est possible d’augmenter la quantité à appliquer jusqu'à 50 kg ha-1, répartie sur deux à quatre applications partielles.
    EPSO Top®
  • En cas de besoins supplémentaires en oligo-éléments (manganèse, zinc) env. 20-30 kg d’EPSO Combitop® ha-1 (quantité totale à apporter) peuvent être appliqués en 2 ou 3 passages à partir de la reprise de la végétation.
    EPSO Combitop®

 

Sélectionnez un site Web